Les Chroniques de Léa 0

« To lire ou not to lire, telle est la question… »


Ces derniers temps, je ne savais plus quel livre choisir. Après quelques déceptions et une rentrée littéraire très sombre fournie en livres « noirs de chez noir » comme disent les djeuns, je vous avoue que l’envie de lire m’était presque passée ! Je dis bien presque, car lire et écrire sont une véritable drogue pour moi. Mais je ne souhaitais pas me tromper encore dans le choix d’un livre (j’ai une pile de livres achetés, entamés, et non finis car leur début m’a lassée).

Et oui, comme tout lecteur/lectrice, j’ai besoin d’être emportée par un récit, de voir défiler dans ma tête les images de l’histoire et cela, dès les premières pages.

Alors, de guerre lasse, j’ai décidé de me faire conseiller par un spécialiste… un libraire ! Vous savez ces personnes qui aiment les livres, qui les vendent mais qui les lisent aussi.

Au vu de mes fréquents aller-retour Paris/Province, je fréquente assidûment un lieu précis et qui me plaît beaucoup : le Relay de la Gare de Lyon voie A, au pied de la mythique brasserie, pardon du mythique restaurant « Le train bleu » – que j’adore d’ailleurs.

J’aime flâner dans leur rayon livres, y croiser des voyageurs, pressés ou non, qui font comme moi : ils passent en revue tous les livres, vont et viennent, prennent un ouvrage, le posent, en prennent un autre, le posent de nouveau, en soupèsent un troisième (et oui, le poids d’un ouvrage dans ces moments-là, a son importance !!) et au final, ils en choisissent un, car l’heure tourne et le train va partir.

Dans ce point de vente Relay, se cache une libraire fantastique et humaine : Maryse. Et elle a un don extraordinaire : celui de me conseiller EXACTEMENT le livre qui rejoint mes aspirations.

Ce jour-là, j’étais morose, fatiguée et je n’avais pas envie de lire un livre triste.

Après une longue discussion, Maryse me conseille l’ouvrage d’Agnès Martin-Lugand « Les gens heureux boivent et lisent du café ». Elle m’indique qu’il va me remonter le moral, que c’est une merveille de « petit livre » et que je ne regretterai pas ce choix.

Bien évidemment, je l’achète, j’embrasse Maryse et vais prendre mon train.

Je me cale dans mon siège, sort mes lunettes (et oui, je ne peux plus cacher le fait que je ne puisse plus lire sans elles !) et commence la lecture de ce petit bijou.

Trois heures cinquante et deux paquets de mouchoirs plus tard, je descendais de mon train et me ruais dans le Relay de la Gare de Toulon (ma destination) pour acheter « la vie est facile, ne t’inquiète pas », suite du roman que je venais d’avaler.

Bon, il est vrai que pour le côté drôle, on pourra repasser, ce n’est pas vraiment un livre qui vous fait rire, bien au contraire : il fait pleurer qu’on se le dise une bonne fois pour toutes !! Mais de larmes salutaires et libératrices, des pleurs qui font du bien, qui vous rappellent que vous êtes vivant, que le bonheur est là, tout près… et que de belles rencontres vous attendent, quelle qu’en soit l’issue.

Et puis Michèle Morgan disait : « pleurer rend les yeux plus bleus » ; alors je pense que je vais souvent user de mouchoirs… !!

 

Les gens heureux boivent et lisent du café – Agnès Martin-Lugand


anges

Achat via Amazon, Fnac

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire