Peinture 1

Francis Mbella – Exposition Rétrospective – Itinéraire d’un peintre habité – L’Homme et l’Œuvre

Francis Mbella

 

Francis Mbella est né à Douala, le 18 décembre 1961, d’un père sculpteur d’art et d’une mère couturière styliste. Après les cours du collège King-Akwa de Douala, il viendra à Paris poursuivre les études secondaires qu’il terminera au lycée de la Folie-Saint-James de Neuilly-sur-Seine, où ses qualités de peintre seront remarquées par son professeur de dessin, qui lui suggéra l’école des beaux-arts. L’influence de ce dernier marque d’ailleurs la personnalité de Francis Mbella.

 

Un an plus tard, il entrera à l’école des beaux-arts de Paris pour étudier la peinture. Cependant, cet enseignement ne l’imprégnera pas d’une façon prépondérante, sa personnalité, qu’il a incarnée très tôt, lui permettra de transformer les leçons reçues en principes personnels et originaux. « Reflets de la couleur » est le « thème » qui sous-tend sa recherche, car, comme il dit, « la peinture en tant qu’art ne doit pas être une matière d’assimilation, mais plutôt une matière de création et d’innovation ». Pourquoi un thème? Parce qu’il donne une unité à une œuvre, à une exposition. Les artistes sont les témoins du temps qui passe, et leurs œuvres traversent toutes les civilisations. Ils vous montrent, à travers leurs œuvres, comment ils ressentent, et expriment ce phénomène à travers leurs différences. Plus qu’un thème, « Reflets de la couleur » est un mouvement mis en œuvre par Francis Mbella et dont le but est de traduire son langage pictural, en somme sa philosophie.

Texte extrait de l’ouvrage « Les Reflets de la Couleur » de Francis Mbella, 1978-1988

 

 

 

Catalin’arts présente l’exposition rétrospective de Francis Mbella, 1975 – 2015, Itinéraire d’un peintre habité, L’Homme et l’Œuvre. Exposition itinérante dans le monde de 2016 à 2020.

 

Toile numéro 590

Numéro 590 – Copyright : Francis Mbella

 

« La peinture de Francis Mbella nous éblouit par sa transposition émouvante et poétique de la réalité. On reste saisi avant tout par la béauté, l’harmonie et les couleurs. » Catherine Deneuve, Cannes, France 1989

 

 

 

 

666

Numéro 666 – Copyright : Francis Mbella

 

« Une oeuvre riche en couleur dans laquelle la conception de l’art est en harmonie avec les caractères propres de l’artiste. » Jacques Chirac, Paris, France 1990

 

 

 

 

Copyright : Francis Mbella

Copyright : Francis Mbella

 

« Francis Mbella, un rêveur éveillé qui ne s’épanouit réellement que dans idéal puissant qui le grandit à ses propres yeux et à ceux des autres. » Son Altesse Royale, la Princesse Christina de Suède, Chantilly, France 1990

 

 

 

 

 

2

Copyright : Francis Mbella

 

« L’oeuvre de Francis Mbella est à la fois trempée dans les eaux de la théorie, de la pratique et du talent; elle nous apporte une lumière universelle. » Hiroyuki Hiramatsu, Tokyo, Japon 1991

 

 

 

 

667

Numéro 667 – Copyright : Francis Mbella

 

« L’art de Francis Mbella est une fusion de bonheur, de joie et de paix intérieure, une oeuvre au service de l’épanouissement de l’être. » Gaile Wilson, Sacramento, Californie-USA 1994

 

 

 

 

N°647 La rebelle Dim 57.5x97 -25x 97 cm Année 2009

Numéro 647 – Copyright : Francis Mbella 2009

 

« La peinture de Monsieur Mbella réconcilie la mythologie africaine avec les grands aspects de l’art contemporain. Une oeuvre qui converge à dépasser les frontières. » Waikah Marzuki, Kuala Lumpur, Malaisie 1998

 

 

 

 

 

629

Numéro 629 – Copyright : Francis Mbella

 

 

« La richesse culturelle que reflète l’oeuvre du Peintre Mbella est un signe qui interpelle, un lien nécessaire entre deux mondes qui ne cessent de regretter les occasions manquées de se rencontrer: l’Occident et L’ Afrique. » Sergei Ordzhonikidze, Nations Unies, Genève, Suisse 2004

 

 

 

 

 

 

1

Copyright : Francis Mbella

 

 

« Le talent de graphiste et coloriste de Francesco Mbella ne se démontre pas et ne s’explique pas. Il nous chante une douce musique tout au fond de notre imagination où l’on entend surtout le timbre cristallin des cuivres et le rythme incessant des mélopées africaines. » Gustavo Beccera Estorino, La Havane, Cuba 2005

 

 

 

 

 

 

3

Copyright : Francis Mbella

 

« Je crains que l’oeuvre de Francis Mbella ne soit bien comprise par ceux qui ne veulent pas creuser au-delà du « visible »; le visible n’étant pas le seul réel. » Général Benae Mpeke Blaise, Kribi, Cameroun 2005

 

 

 

 

 

CARTEP~1

Copyright : Francis Mbella

 

You Might Also Like

1 Commentaire

  • La Nuit des Musées 2016 - Catalin'artsCatalin'arts a commenté: Le 8 mai 2016 à 18 h 26 min

    […] Plus d’informations sur Francis Mbella via notre précédent article : ici. […]

    Répondre
  • Laisser un commentaire